decor haut
slide slide slide
sous menu sous menu
menu article haut
menu article bas

- Qu’est ce que le DIF ?
LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d’heures de formation de 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures.
L’initiative d’utiliser les droits à formation ainsi acquis appartient au salarié, mais la mise en œuvre du DIF requiert l’accord de l’employeur sur le choix de l’action de formation.
La formation a lieu hors du temps de travail sauf disposition conventionnelle contraire ; elle est prise en charge par l’employeur selon des modalités particulières.
Le DIF étant un droit reconnu au salarié, celui-ci est libre ou non de l’utiliser. S’il décide de ne pas l’utiliser, il ne peut pas demander de compensation financière à son employeur au titre des heures acquises et non utilisées.

- A qui s’adresse le DIF ?
Les salariés en contrat de travail à durée indéterminée ayant au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise.
Les salariés en contrat à durée déterminée. à condition d’avoir travaillé au moins 4 mois (consécutifs ou non) en CDD, dans les 12 derniers mois.
Sont en revanche exclus du DIF, les apprentis ainsi que les salariés en contrat de professionnalisation.

- Quelles formations choisir ?
L’accord collectif de branche ou d’entreprise peut définir les priorités pour certains types de formations.
A défaut, le DIF permet de bénéficier d’actions de formations professionnelles de 3 catégories :
- actions de promotion
- actions d’acquisition, d’entretien ou de perfectionnement des connaissances
- actions de qualification visant un diplôme, titre ou qualification professionnelle
L’action de formation envisagée doit répondre aux attentes du salarié et aux besoins de l’entreprise.

- Quand la formation a-t-elle lieu ?
La formation se déroule en dehors du temps de travail. Le salarié perçoit une allocation de formation pour les heures consacrées à la formation.
Le montant de l’allocation est de 50% de la rémunération nette de référence.
Toutefois un accord collectif de branche ou d’entreprise peut prévoir que le DIF s’exerce en partie sur le temps de travail.

- Qui finance le DIF ?
Le coût de la formation, ainsi que l’allocation de formation sont imputés sur le budget formation de l’entreprise. Celle ci peut demander le financement du DIF à son organisme collecteur de fonds de la formation professionnelle.

Source : Fiche pratique DIF du Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville

Plan du site - Mentions légales - Accueil - Espaces particuliers - Espaces entreprises - Catalogue
decor bas